• Le jardin s'endort, la jardinière aussi. Et pourtant, il y a de quoi faire !

    Mais où sont passées les nouvelles ?

     

    Coté feuilles à ramasser surtout :

    Mais où sont passées les nouvelles ?

     

    Des tas attendent, au moins ils ont le mérite d'exister !

    Mais où sont passées les nouvelles ?

     

    Le coin en cours d'aménagement qui n'en finit pas d'être en attente de rangement , mais il sert d'aire de stockage pour le moment :

    Mais où sont passées les nouvelles ?

     

    Puis la récompense : propre et net  le jardin !

    Mais où sont passées les nouvelles ?

    Mais où sont passées les nouvelles ?

    Sous le tilleul, le ramassage est un vrai plaisir. Il faut trier les cailloux des feuilles , puis ramasser à la main ce qui ne peut l'être avec un outil...Cela occupe et fait mal aux genoux !

    Mais où sont passées les nouvelles ?

    Un coup de tondeuse afin de broyer les feuilles avant de les mettre sur les massifs.

    Cela fait déjà deux fois que le jardin est nettoyé, il restera encore à faire un ramassage, car les feuilles aussitôt ramassées aussitôt remplacées...

     Belle journée


    11 commentaires
  • Le rosier Albertine est arrivé à bon port, pas une miette de terre dans le carton...Allez hop aussitôt arrivé aussitôt planté !

    Le voilà !

    Souvenez-vous, il doit ( il a intérêt ) courir le long de la structure. Par contre après les commentaires laissés, je me range à l'avis de Marithé. Il n'ira pas en pot mais dans le sol, entre la plante bande qui coure le long du mur et la structure du banc...

    Donc, ce fut un peu difficile car le coin est ingrat : envahi de gravats datant de la construction du pavillon (1963 ) . Ils attendaient sagement depuis 1963 qu'une petite main les retire...Ladite petite main les a ôtés...Et pas que : une mine de racines aussi, provenant de la haie derrière. Puis rencontre inopinée avec un tuyau ( ancienne évacuation de eaux pluviales ?) venu d'on ne sait où ?

    La bonne nouvelle : des vers de terre, beaucoup, un peu de positif en quelque sorte...

    Le voilà !

    Du coup le sol a bien été nettoyé et surtout amendé. Le rosier se cache derrière le seau en zinc. Devant des heuchères ...

    Le voilà !

     

    Le voilà !

    L'acer Black Lace ( lessiveuse en zinc) se retrouve dans l'alignement des pots...En attendant...( Quoi, je vous le demande ??? )

    Toujours le tuyau d'arrosage, je pense investir dans un enrouleur mural. Les plantes devant ont bien repris, des bulbes de narcisses enfouis . Entre les pots, des hémérocalles ( elles y poussent bien ) et des géraniums vivaces ( increvables ) de printemps sont arrivés afin, qu'un jour la plante bande soit garnie.

    Le voilà !

    Il n'y a plus qu'à attendre le printemps afin de voir si le rosier pousse...Avec certainement quelques arrosages !

    Bonne journée

     


    18 commentaires
  •  

    C'est bien les blogs, on s'y fait des amitiés jardinières !

    L'occasion d'échanges plus que virtuels, des échanges ou des cadeaux non...virtuels !

    Alors cette fois c'est à Camille que je dis mille mercis.

    Voilà ce qui est arrivé en ultra forme :

    Encore des mercis !

    Emballés afin d'éviter le desséchement, les plants ont bien supporté le voyage (merci la poste, une journée a suffit!). Puis petit passage dans l'eau quand même :

    Encore des mercis !

    Et hop en jauge, arrosage et paillage ( avec les copines plantes envoyées par Marie, elles aussi en jauge ) :

    Encore des mercis !

    Dans un carré potager  fait avec un composteur divisé en trois partie ( remplacé par un autre depuis ). Normalement, les contours ( moches ) devraient être cachés l'année...prochaine ...

    Les plants : trois variétés d'aster, un bleu/violet foncé, un framboise, un mauve. Ils devraient pousser à 80 cm...

    Que du bonheur !

    Merci Camille

    Boone journée

     

     


    11 commentaires
  • ...Que je rêvais de l'avoir au jardin. Aperçu dans certains jardins, le rosier Albertine me faisait de l'œil.

    Ses roses à l'allure ancienne, toutes chiffonnées, d'un joli rose romantique. Ses tiges souples, longues, facile à palisser, ...

    De la même trempe qu'Albéric Barbier qui lui est installé au 82 : issu de bouture, il reprend très facilement, increvable, des tiges de 10 m. Très épineux mais tant pis. Donc à priori il a les mêmes qualités.

    Alors hop un tour chez Promesse de fleurs où il était à la vente et hop dans le panier !

    Il va concrétiser mon envie de rosier sur la structure récente construite au jardin. Il pousse aussi à l'ombre, or ce coin est à l'ombre, mais ombre claire. Le hic est qu'il sera planté en pot. Mais si il est comme son cousin Albéric, je suis sûre qu'il s'adaptera dès lors que le pot est grand et la plantation soignée.

    Le voici en photo ( Promesses de fleurs )

     

    Rosier grimpant Albertine

    Obtenu en 1921 par Barbier  ( un français !) . Issu d'un rosier de Wichura et de 'Mrs Arthur Robert Waddell' (Pernet-Ducher, 1908)

    Je le trouve magnifique !

    J'ai pris l'option ' plante en pot ' . Si vous aussi vous l'aimez et que vous le souhaitez voici le lien PDF, à racines nues ou en pot ICI

    Inutile de dire que j'ai hâte qu'il soit livré !

    Bon lundi

     

     


    32 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires