• Balades Fleuries

    Irlande (3)

    Fota House

    Pour s'y rendre, il faut prendre un petit train à partir de Cork. Il suit un trajet déroutant, la voie ferrée est partiellement construite sur des marécages. Le terminus est Cobh, une petite ville portuaire. Ses habitations sont pleines de charme.

    C'est un domaine composé d'un beau manoir, de jardins et d'un arboretum.

    Photos ici

     

     

  • Ou plutôt mon faux jasmin, c'est un cadeau d'une fête des mères. Il se porte bien et s'est considérablement développé.

    Il se mélange à un bignone. Planté sous la fenêtre de la sale de bains, lorsqu'ils est en fleurs il embaume toute la maison .

    Mon jasmin !

    Il monte jusqu'au toit ! En fait , c'est un mur de fleurs...

    Mon jasmin !

    Il est méritant car il pousse sur l'ancienne fosse septique dans 20 / 30 cm de terre... Certes il y a de l'engrais organique chaque

    année mais quand même ! Brave Trachelospermum jasminoides.

    Bonne journée

    Enregistrer

    Enregistrer


    20 commentaires
  • Il peut y avoir des surprises et surtout un environnement qui sorte des clichés ...

    Pleins feux sur les floraisons de ST Mandé ! (Une jolie ville entre Paris et Vincennes et surtout à côté du bois de Vincennes : un

    lieux privilègié !)

     

    De l'autre côté du périphèrique !

    Des amours de pâquerettes

    De l'autre côté du périphèrique !

    Des primevères ...toniques :

     

    De l'autre côté du périphèrique !

    Des pensées, ma foi , pas criardes !

    De l'autre côté du périphèrique !

    Des mises en scènes sympathiques !

    De l'autre côté du périphèrique !

    De l'autre côté du périphèrique !

    De l'autre côté du périphèrique !

    De l'autre côté du périphèrique !

    Et puis chez ' Marcel ' un bistrot où l'on se régale dans un cadre désuet...mais charmant !

    De l'autre côté du périphèrique !

    Moi j'aime bien la banlieue... La stigmatisation , les médias ne rendent jamais compte de la réalité...toujours parcellaire les

    informations données...D'accord il y a pire que ST Mandé ;) !!!!

    Pardon ST Mandé.

    Belle journée


    19 commentaires
  • D'Auteuil !

    Fin de la visite des serres par la serre consacrée aux bégonias :

    Les bégonias ...

    Il y a une collection impressionnante, ce qui attire l’œil sont les formes différentes des feuilles.

    Les bégonias ...

    Quelques uns ont des floraisons délicates :

    Les bégonias ...

     

    J'ai repéré des bégonias ' bambou '

    Il y a même des serres dans la serre, certainement pour des bégonias qui demandent encore plus de chaleur !

    Les bégonias ...

     

    Les bégonias ...

    En fait, toutes les fleurs des bégonias de la collection sont des délicates !

    Les bégonias ...

    Bonne journée


    9 commentaires
  • Au château de St Germain en Laye, situé en hauteur des bords de Seine . Balade faîte il y a 15 jours .

    Ce château est entouré d'un énorme parc. Un second château plus récent a été bâti puis démoli, il n'en reste pratiquement rien.

    De superbes jardins existaient qui descendaient jusqu'à la Seine. Voici une photo d'une maquette,on aperçoit le premier château

    tout au fond !

    Une petite virée ...

    Le parc s'arrête maintenant au niveau du château (rasé) au premier plan.C'est une esplanade d'où la vue est magnifique à plus

    de 180 °

    Voici l'historique rapide de ce château (sources : musée d'archéologie nationale)

    " Une résidence royale

    Résidence royale depuis Louis VI le Gros, au XIIsiècle, Saint-Germain-en-Laye fut à la fois un séjour de plaisance et un lieu de pouvoir des rois de France. De nombreux édits royaux ou traités ont été signés à Saint-Germain-en-Laye, jusqu'au traité de 1919 qui mit officiellement fin à la guerre avec l'Autriche. Saint Louis résida souvent ici et nous légua la chapelle gothique. François Ier construisit, sur les fondations du vieux château de Charles V, un palais Renaissance. Henri II et Henri IV bâtirent à côté un second édifice, dit le Château-Neuf, qui était situé à l'emplacement de l'actuel Pavillon Henri IV. Le Roi-Soleil naquit à Saint-Germain en 1638 et y passa, à partir de 1666, l'essentiel des premières années de son règne personnel, avant son installation à Versailles en 1682. Même un roi d'Angleterre en exil vécut là avec toute sa cour ! Louis XIV prêta en effet le Château-Vieux (celui de François Ier) à Jaques II Stuart à la fin du XVIIsiècle. Puis, délaissée, la résidence royale traversa de sombres années : le Château-Neuf fut rasé, le Château-Vieux devint un pénitencier militaire. En piteux état et promis à la destruction, il fut sauvé par la création, par Napoléon III, d'un musée d'archéologie. "

     

    Voici la vue dès l'entrée dans le parc, impressionnante :

    Une petite virée ...

    Le vieux château reste très imposant !

    Une petite virée ...

    Une petite virée ...

    Une vue aérienne de ce qui reste du parc ( encore énorme ) .

    Regardez la pelouse : des vestiges d'anciennes allées et constructions ?

    Une petite virée ...

    Notez les perspectives, le tout là bas est loin ;)

    Une petite virée ...

    L'esplanade, la Seine est à droite :

    Une petite virée ...

    Vue depuis l'esplanade :

    Une petite virée ...

    Retour vers le château, sur le chemin un signe qui ne trompe pas, le printemps arrive, les gendarmes sont de sortie :

    Une petite virée ...

    La façade où l'on pénètre dans le château :

    Une petite virée ...

    Dans les fossés, des vestiges archéologiques, déplacés de leur lieux initial ( un peu à l'abandon les vestiges ...) :

    Une petite virée ...

    La cour intérieur est splendide, on y repère partout la salamandre, l'emblème de François 1 er :

    Une petite virée ...

    Une petite virée ...

    La chapelle :

    Une petite virée ...

    Nous en avons profité pour visiter le musée de l'archéologie section paléolithique , les premiers artefacts...

    Un musée très émouvant et où l'on remarque la qualité et ingéniosité des premiers outils humains( Vous seriez étonné de voir la

    finesse des aiguilles à coudre !).

    Je voulais surtout voir un souvenir de mon livre d'histoire au collège :

    'La dame à la capuche'

    Une belle balade certes pas du tout fleurie mais vraiment touchante ...

    Bonne journée

     

     

     

     

     

     

     


    8 commentaires
  • Un petit tour dans la serre réservée aux exotiques . Très colorée cette serre !

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Le nom des plantes n'est pas toujours écrit, puis comme je n'ai pas de mémoire ...

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Une vue d'ensemble :

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Les plantes qui composent les massifs ci dessus, pas de fleurs !

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Les plantes  fabuleuses de cette serre : les crotons. Il y a tant de variétés que l'on en aurait presque le

    tournis !  Une belle collection, chaque plante offre un feuillage différent (formes / couleurs) , cela en est presque incroyable.

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Pas trop saoulés ? C'est une plante que je n'arrive pas à garder, mais savez vous où j' ai vu un croton en pleine forme ? Chez

    Sylvaine, le sien est magnifique (Sylvaine au doigts vertssssss) , du coup je suis allée aux nouvelles...car je craquerais bien

    pour une de ces petites merveilles !

     

    Fiche de culture du croton issue de  ' Jardiner malin ' :

    Le croton est originaire des îles du Pacifique.

    L’entretien, le rempotage, l’arrosage ou encore l’exposition, sont des petits gestes  qui rendront votre croton encore plus beau.

    Elle fait le bonheur de nos maisons et appartement grâce à son grand pouvoir décoratif et son feuillage unique.

    Suivez nos conseils d’entretien pour le croton:

    Nom : Codiaeum variegatum
    Famille : Aracées
    Type : Plante d’intérieur

    Hauteur : 0,8 à 1 m en intérieur

    Exposition : Très lumineuse
    Sol : Terreau

    Feuillage : Persistant

    Plantation, rempotage du croton :

    Dès l’achat, si le pot est trop petit, n’hésitez pas à rempoter la plante afin qu’elle puisse se développer convenablement.

    Ensuite, tous les 2 à 3 ans et de préférence au printemps, rempotez votre croton dans un pot d’un diamètre légèrement supérieur.

    • Les racines du croton redoutent les excès d’eau.
      Veilliez à ce que le pot soit bien percée au fond.
      Améliorez le drainage en mettant au fond du pot un lit de graviers ou de billes d’argiles afin de faciliter l’écoulement de l’eau.
    • Un bon terreau est nécessaire.
      La plante, lorsqu’elle vit à l’intérieur, a besoin de terreau car lui seul lui apportera les éléments nutritifs dont elle a besoin.
     

    Taille et entretien du croton :

    A la fin de l’hiver, si votre croton a perdu beaucoup de feuilles, n’hésitez pas à rabattre le feuillage.

    Cela va stimuler l’arrivée de nouvelles pousses et va rajeunir votre plante.

     

    Où installer le croton ?

    Le meilleur endroit pour installer votre croton est près d’une fenêtre qui laisse bien passer la lumière mais sans soleil trop brûlant.

    • Elle redoute en effet l’excès de soleil s’il vient à assécher la plante.
      Au plus le croton reçoit de lumière et au plus son feuillage est beau.
    • Évitez absolument la proximité d’une source de chaleur comme un radiateur car cette plante d’origine tropicale a besoin d’humidité.
      La température idéale se situe autour de 20°.
     

    Arrosage du croton :

    Un arrosage régulier mais modéré est nécessaire.
    Tout au long de l’année et surtout l’été, brumisez le feuillage afin de recréer l’humidité de son milieu naturel.

    Au printemps et en été :

    Maintenez le terreau humide et veillez à ce que l’écoulement de l’eau se fasse correctement.

    Apportez de l’engrais liquide pour plantes vertes tous les 8 à 15 jours environ durant cette période de croissance

    • Vaporisez régulièrement le feuillage avec une eau de préférence non calcaire.

    A l’automne et en hiver :

    Réduisez l’arrosage de manière à attendre que le sol soit sec en surface entre 2 arrosages.
    Stoppez tout apport d’engrais.

     

    Maladies fréquentes du croton :

    On retrouve principalement les maladies courantes des plantes d’intérieur, l’araignée rouge et la cochenille.

     

    A savoir sur le croton :

    Merveilleuse plante d’intérieur, le croton est néanmoins toxique et doit être manipulé avec des gants pour éviter tout risque d’intoxication.


    En savoir plus sur http://www.jardiner-malin.fr/fiche/croton-entretien-arrosage.html#t0yEhgklISWRoQkO.99
     

     Et pour terminer voici une table de rempotage qui en ferait rêver plus d'un, non ?

     

    Les exotiques des serres d'Auteuil

    Bonne journée.

     

     

     


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique