•  

     

    13h30 ce samedi direction la journée de la Rose, Jean - Paul m'y accompagne. Le parking est plein, sitôt l'entrée franchie, les châpiteaux et les stands nous font de l'oeil.

    Chaalis

     

    La visite commence, il y a quelques pépinières de vivaces, d'iris, d'hémérocalles, d'arbustes, de plantes de saison pour balconnières, des gourmandises mais bien évidemment il y a des roses partout... A en avoir quand même un peu le tournis (Si, si j'adore les roses...)

    Chaalis

    Chaalis

    Chaalis

     

    Le stand du rosiériste Daniel Schmitz qui accueille :

    Chaalis

    Un bouquet très original, très beau, mais il inutile de vous dire qui en est à l'origine....

    Chaalis

    Mais sur le stand : personne, zut !

    Partout ça se penche, ça regarde, ça hume :

    Chaalis

     

    C'est chouette de se perdre dans une jungle de rosiers :

    Chaalis

     

    Lequel choisir ?

    Chaalis

     

    Un choix de vivaces ou plantes bisannuelles, qui offrent de magnifiques coloris :

    Chaalis

     

    Des annuelles :

    Chaalis

     

    Et puis des rosiers !

    Chaalis

     

    Et encore des rosiers :

    Chaalis

     

    Mais aussi de sublimes hydrangéas :

    Chaalis

     

    J'ai failli craquer pour :

    Chaalis

    Cela sera peut-être la prochaine fois.

    16h10, l'heure de la conférence d'Isabelle approche. La salle se trouve dans la roseraie. Et là qui voyons nous ? Isabelle accompagnée de Régine (Farandole pour un curieux), Warren en grande discussion. Vais-je oser approcher ? Bon je me lance : et là je suis devenue très gourde : un acces de timidité. Isabelle gentille, engage la conversation, mais je reste très gourde... Puis arrive Lydie, Charlotte, des blogueuses, moi qui suis une bavarde me voilà mutique...J'aperçois plus loin David.

    Je ne pense même pas à prendre de photos...

    Bon la conférence va démarrer...Nous entrons, j'aperçois Patou, Sylvaine.L'auditoir écoute, conquis . Isabelle est très applaudie, elle est accaparée ! Patou s'approche, je suis toujours aussi gourde... Puis je me présente à Sylvaine , oui je suis encore g... Je fais la connaissance de Madame Jardin de la Luciole, un joli blog que je connais...

    Voilà la seule photo prise ( Franchement, où avais-je la tête ? ) : on y voit Patou, et Madame Luciole :

    Chaalis

    J'ai été très émue de rencontrer toutes ces blogueuses ...

     

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    Cette année , il est bien fleuri, et pour l'instant pas de vandalisme... quoique : il y avait un magnifique rosier Dentelle de Malines, il y avait. Figurez-vous que l'an passé un voisin a scié à la base deux ou trois charpentières. Il ne gênait pas les passants, je coupais tout ce qui pouvait être dangereux.

    J'aime beaucoup les bien pensants je n'en fais donc pas partie apparemment...Mais bien évidement, ce n'était pas lui, non non !

    J'ai même eu droit à la reflexion : " il n'a jamais été aussi beau ",, mais comment dire ? Il ne lui restait qu'une seule tige, qu'ensuite mon cher époux  a coupé.

    Cette année, il est reparti de plus belle ( Hi, hi ) J' étais bien contente...mais voilà qu'encore, un bien pensant est venu faire des coupes franches. ( M'énerve )

    Zen, restons polie et souriante . Je sens que des arches vont venir s'implanter dans la plate - bande, afin de protéger les futures pousses.

    Voici une vue d'ensemble :

    Le trottoir

    Il n'y a plus grand chose n'est ce pas ? Il est pourtant beau ce rosier :

    Le trottoir

    Bref...

    En floraison : Veilchenblau, Little White Pet qui n'est pas little..., valérianes, fuchsia riccartonii, hémérocalles, lysimaques et euphorbes

     

    Le trottoir

    Le trottoir

    Le trottoir

     

    Little White Pet, les boutons sont tachetés de rouge, puis il éclate en un beau blanc rosé, il remonte sans cesse. Le trottoir est recouvert d'une pluie de flocons !

    Le trottoir

    Le trottoir

    Veilchenblau :

    Le trottoir

    Le trottoir

    Le projet d'été : restructurer ce massif, afin d'avoir des floraisons en été, puis renouveller les iris qui ne donnent plus et enfin une couche de peinture sur le portail...Mais c'est uniquement si l'été est courageux...

    Bonne fin de semaine.

     

     

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

    Il y a une quinzaine d'années, je craquais pour le rosier G De Féligonde. Je l'ai planté au coin de la maison côté est. Il commence à végéter, je lui mets de quoi le nourrir, mais pour l'instant pas de nouvelle charpentière en vue !

    Je mettrai le paquet cet hiver...Ses fleurs commencent légèrement jaune orangé, puis passent au rose et terminent blanches :

    Ghislaine

    J'en ai fait des boutures pour offrir et surtout pour en mettre deux autres au jardin.

    Une bouture a été mise à l'opposé en diagonale au premier, il est à l'ouest. Ses fleurs sont oranges en boutons puis virent au jaune un peu beurre frais pour finir aussi blanches :

    Ghislaine

    Le dernier est planté côté nord contre le mur de la maison, il pousse lentement mais offre des floraisons.

    Il commence orangé puis fleurit jaune, mais pas le même jaune que le second ! Par contre il fâne lui aussi blanc.

    Ghislaine

    Un même rosier pour trois floraisons différentes...

    J'attends celle de Pink Ghislaine de Féligonde. J'ai fondu littéralement pour lui, planté en contenaire en juillet 2014, il fleurit rose.

    Mais voilà que les boutons qui commencent à s'ouvrir sont  blancs... Histoire à suivre !

    Bonne soirée.

     

     


    3 commentaires
  •  

     

    Au programme : tonte de la pelouse, redresser un rosier grimpant qui tombe ...

    Mais avant un petit tour !

    Première floraison de Goldfinch :

    Un petit tour au jardin

    Sur cette photo, le jaune est beaucoup plus vif qu'au jardin, ici la floraison offre un jaune beurre frais, fort heureusement !

     

    La floraison de Veilchenblau, qui est toujours très généreuse. Elle sera bientôt accompagnée de celle de dentelle de Malines :

    Un petit tour au jardin

     

    Une partie terrasse sous les deux rosiers précédents elle est en cour d'aménagement ssss !

    Un petit tour au jardin

    Je viens juste de planter une nouvelle bassine, sur la droite, des rosiers en jauge qui attendront l'automne pour aller du côté de la nouvelle serre. La clôture au fond commence à disparaître (J'y crois)...

     

    Le massif planté cet automne et ce printemps s'étoffe tranquillement. Les rosiers commencent à offrir la première floraison de leur vie. Chez les vivaces pour l'instant, seuls les lamiers et les géraniums, delphiniums se lancent timidement.

    Un petit tour au jardin

    Un petit tour au jardin

    Un petit tour au jardin

     

    Rosier Jacques Cartier :

    Un petit tour au jardin

     

    La clématite Garnet, qui répond à mes espérances : petites fleurs, en forme de clochette et gracieuses, d'un joli coloris rose, pétales ourlés de blanc :

    Un petit tour au jardin

     

    Rosier ? Là j'ai un trou de mémoire... Mais il est beau, fleurs simples aux longues étamines !

    Un petit tour au jardin

     

    Buff Beauty, je n'avais pas de jaune parmi les rosiers mis à part G De Féligonde, je me suis lancée, mais en privilégiant des tons assez doux et discrets. J'ai écouté les conseils : il y a maintenant des roses de formes différentes !

    Un petit tour au jardin

     

    Ma nouvelle bassine d'un peu plus près, plantée des vivaces ramenées de Chantilly :

    Un petit tour au jardin

     

    Une petite déco : avec une persicaire (bistorta) et un géranium.

    Un petit tour au jardin

     

    Un autre nouveau rosier (? Ils sont heureusement notés, il va falloir que je cherche) : Il s'ouvre rose avec un coeur orangé.

    Un petit tour au jardin

     

    Rosier  Pink Grootendorst , qui curieusement porte des fleurs roses sur une branche, rouges sur une autre. Il est dans un massif qui devrait être refait en automne.

    Un petit tour au jardin

     

    Une potée tonique : persicaire (Red Dragon) avec un hosta acidulé !

    Un petit tour au jardin

     

    Une autre avec une heucherella :

    Un petit tour au jardin

     

    Un coin fougères :

    Un petit tour au jardin

     

    D'un peu plus près: une lessiveuse garnie d'une heuchère et d'une persicaire (Elle fait aussi office de nurserie pour des boutures d'hydrangea)

    Un petit tour au jardin

     

    Dentelle de Bruxelles qui explose !

    Un petit tour au jardin

     

    Et pour finir, une autre bassine généreuse !

     Un petit tour au jardin

    Belle journée ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    9 commentaires
  •  

    Cette année, nous ne sommes venus que deux fois, le temps n'étant pas très chaud. Le chauffage mettant un certain à réchauffer la maison...deux jours sont à peine suffisants !

    Donc la surprise n'a pas été très agréable :

    L'envers du décor !

    L'envers du décor !

    L'envers du décor !

    La jungle : un mètre de haut pour l'herbe, la tondeuse n'a pas chômé ! Il faudra la repasser pour que cela ressemble à une pelouse ...mais cela sera dans quinze jours. C'est Jip (Jean-Paul ) qui s'est chargée de la corvée. De mon côté désherbage de la cour avant : à la fourchette( C'est efficace ! ) mais je n'ai eu le temps que d'en faire la moitié, je sais ce qui m'attend la prochaine fois.

    J'ai quand même eu le temps de regarder les rosiers, mais pas de chance les photos sont un peu floue.

    Coupe d'Hébé :

    L'envers du décor !

     

    Grimpant Thalia remontant, à toutes petites fleurs :

    L'envers du décor !

     

    Liane Albéric Barbier ( Issu d'une bouture ), non remontant, fleurs beurre frais :

    L'envers du décor !

     

    Un inconnu, datant de la construction de la maison. Il offre des tiges inermes, peu abondantes, poussant rouges puis virant au vert. Les fleurs sont rose pâle, plates irrégulières et chiffonnées. Elles embaument....

    L'envers du décor !

     

    Souvenir de Brod, d'un pourpre foncé, la photo est floue, mais il sera défleuri à ma prochaine visite :

    L'envers du décor !

     

    Sourire d'Orchidé (que j'ai bouturé) :

    L'envers du décor !

    Les autres rosiers n'étaient pas encore fleuris.

    Une belle pivoine plantée il y a plus de cinquante ans : ( La maison a été achetée en 1955 )

    L'envers du décor !

    Puis entre deux tontes et désherbage une petite balade dans un village à quelques kilomètres : Chatillon Coligny.

    Un très joli village, où nous passons du temps ( Le café du matin ! )

    Historique : (Wikipédia)

    Datant de la première période (environ -1200 à -1000) du Hallstatt (première période de l'Âge du fer), des sépultures à incinération proches de la Ronce (bois de la Butte, commune de Sainte-Geneviève-des-Bois, près du canal en aval de Châtillon) explorées en profondeur au début du XXe siècle laissent supposer que Châtillon-Coligny est proche du site d'un oppidum celtique. Le tumulus, situé sur l'actuelle commune de Sainte-Geneviève-des-Bois, a été érigé par un groupe de même appartenance que celui ayant occupé les sites de Mardié et de Courcelles-en-Montagne.
    Ce tumulus est remarquable par sa taille et sa facture exceptionnelles : 72 m de diamètre, plus de 4 m de haut et une construction des plus soignée, le font assimiler aux grands tumulus princiers de la période du Hallstat. Le site est plus connu pour ses artéfacts (notamment les vases stamnoïques) des tombes secondaires ; pourtant il doit son originalité, outre ses dimensions remarquables, à la situle stamnoïde de sa tombe centrale (celle pour laquelle le tumulus a été créé)

    Au XIIe siècle, Châtillon appartenait à la maison de Champagne. Vers 1190, Étienne de Sancerre fit construire le donjon que l'on aperçoit toujours aujourd'hui en arrivant dans la ville. Celui-ci servait aussi d'habitation au seigneur et à sa famille. Châtillon fut ensuite cédée aux Braque par les héritiers des comtes de Sancerre[].

    Durant la guerre de Cent Ans, plus précisément en 1359, la ville fut assiégée et détruite entièrement par les Anglais. Elle fut reconstruite dans la vallée, et à partir de 1376 entourée de murailles percées de trois portes et flanquées de tours dont on voit encore les vestiges[3].

    En 1437, Châtillon entre dans la maison de Coligny, originaire de la Bresse, par le mariage de Guillaume de Coligny avec l'héritière de Lourdin de Salligny, lui-même héritier des Braque. En 1464, Jean III de Coligny, fils aîné de Guillaume II, s’établit à Châtillon-sur-Loing et fait construire les grandes terrasses. Au cours du XVIe siècle un château Renaissance est accolé au château médiéval ; il ne reste de ces constructions détruites en 1799-1800 que l’orangerie et un puits. Au moment des guerres de religion Gaspard II, l'amiral, le fortifia à nouveau.

    Il y un canal, offrant de belles balades en vélo, d'un côté vers Montargis, de l'autre vers Briare et son célèbre pont canal !

    Il y a des restes des fortifications, d'un donjon. Nous ne nous lassons pas de parcourir ce village.

    (Crédits photos : Basicdesign ,MOSSOT)

     

    Maison construite dans les remparts

     

     

     

     

     

     Un château été reconstruit ( Vue prise lors d'une petite marche dans les alentours )

    L'envers du décor !

     

    Un joli petit lavoir :

    L'envers du décor !

     

    Une maison que j'adore, toujours très fleurie :

    L'envers du décor !

    Voilà pour Chatillon !

    Bonne soirée.

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires